Quels sont les congés spéciaux pour un(e) assistant(e) maternel(le) (congés pour enfant à charge, décès, fractionnement)?

Les jours enfants à charge

Les jours enfants à charge permettent à l'assistant(e) maternel(le) de bénéficier de 2 jours de congé supplémentaires par enfant de moins de 15 ans à sa charge au 30 avril de l'année en cours. 

Si l'assistant(e) maternel(le) a moins de 21 ans au 30 avril de la période précédente et a acquis 6 jours ou moins de congés payés, le droit est réduit à 1 jour par enfant à sa charge. (Source https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2258) 

Ces jours lui permettent d'atteindre les 30 jours de congé obligatoires. Mais attention le salarié ne peut pas cumuler plus de 30 jours, même avec les congés enfants à charge ! 

Vous l'aurez donc compris, les congés enfants à charge ne peuvent être rajoutés uniquement si vous n'avez pas encore acquis 30 jours de congé au 31 mai et si le contrat a débuté avant le 30 avril de l'année en cours.

Comment mentionner cela sur Top-Assmat ?

Au mois de mai, c'est à partir de l'onglet "paie" de la fiche de chaque enfant que vous êtes amené à renseigner le nombre de jour(s) acquis pour enfant(s) à charge.

C'est là que vous indiquerez le nombre de jours pour les enfants à charge 😉( 2 jours par enfants de moins de 15ans à charge de l'assistant(e) maternel(le) ) 

ATTENTION, il faut, depuis la nouvelle CCN du 1er janvier 2022, passer le 31 mai pour pouvoir ajouter ces jours.

Ensuite, une fois ces jours indiqués, ils intègrent le solde de congés disponibles.

En année complète, ce sont des jours qui vous serviront à avoir le maintien de salaire lors de la prise des 5 semaines de congé réglementaires de l'assistant(e) maternel(le). Ils seront donc posés, comme les autres congés payés. 

En année incomplète, ces jours seront payés à l'assistant(e) maternel(le) avec les autres congés acquis selon le mode de paiement choisi au contrat. 😉

Les jours de fractionnement

Les jours de fractionnement peuvent être indiqués sur la fiche de paie du mois d'octobre.

Les jours de fractionnement sont des jours de congés payés supplémentaires au bénéfice l'assistant(e) maternel(le). 

C'est un "dédommagement" prévu par la loi dans le cas où un salarié ne prend pas la totalité de son congé principal (4 semaines) dans la période du 1er mai au 31 octobre. On dit alors que les congés ont été "fractionnés".

Pas certain d'être éligible aux jours de fractionnement ? Retrouvez les conditions dans le point d'interrogation au bout de la ligne sur le bulletin d'octobre. 


 Voici les conditions à respecter pour être éligible aux jours de fractionnement :

1.  Vous devez avoir acquis au moins 15 jours de congés payés

2. Sur les 15 jours acquis, il faut qu'il y ait au moins 12 jours qui aient été pris entre le 1er mai et le 31 octobre

3. Il faut qu'il vous reste au moins 3 jours ouvrables de congés payés après le 31 octobre

Ainsi, si votre contrat vient de commencer sans que vous ayez pu acquérir assez de congé lors de la période précédente, vous ne pouvez pas avoir de jour de fractionnement.

📌 Point d'attention : La 5ème semaine de congé n'ouvre pas droit à des jours de fractionnement. Par exemple, si l'assistant(e) maternel(le) a posé 24 jours sur la période légale (1er mai au 31 octobre) et qu'il lui reste 6 jours à poser au 1er novembre, elle n'aura pas droit à des jours de fractionnement ! 

 

Comment calculer les congés de fractionnement ?

Voici autrement la façon de calculer les jours de fractionnement :

Le nombre de jours dû dépend du nombre de jours de congé qu'il reste au 31 octobre selon les jours acquis sur la période précédente.

• 1 jour de fractionnement s’il reste entre 3 et 5 jours.

• 2 jours de fractionnement s’il reste au moins 6 jours

La condition majeure est de ne pas prendre la totalité du congé principal (soit moins de 24 jours ouvrables de congé) pendant la période légale, c'est-à-dire du 31 mai au 31 octobre.

Attention: les jours de fractionnement ne peuvent donc être donnés qu’à des salariés ayant acquis au minimum 2 semaines de congés payés et qui disposent d’un reliquat à prendre (toujours hors 5ème semaine) au 1 novembre (Code du travail, article L3141-19). 

Les autres congés spéciaux pour événement familial

Les congés spéciaux peuvent être saisis directement depuis l'ongle des congés :

Le salarié bénéficiera, sur justification, à l’occasion de certains événements, d’une autorisation d’absence exceptionnelle accordée dans les conditions suivantes et sans condition d'ancienneté :


* Mariage ou PACS du salarié : 4 jours ouvrables

* Mariage d’un enfant : 1 jour ouvrable

* Décès d’un enfant : 5 jours ouvrables, Ils peuvent être portés à 9 jours ouvrables dans les cas suivants :– décès d’un enfant, quel que soit son âge, s’il était lui-même parent ;– décès d’un enfant âgé de moins de vingt-cinq (25) ans ;– décès d’une personne de moins de vingt-cinq (25) ans à la charge effective et permanente du salarié ;

* Décès du père / de la mère / du conjoint / partenaire pacsé : 3 jours ouvrables

* Naissance ou adoption : 3 jours ouvrables

* Décès du beau-père ou de la belle-mère (c'est-à-dire père ou mère de l’époux(se)) : 3 jours ouvrables

* Décès d’un frère ou d’une sœur, 3 jours ouvrables

* Décès du grand-père ou de la grand-mère 1 jour ouvrable 

* Annonce de la survenue d’un handicap chez un enfant : 2 jours ouvrables

Ces jours de congé doivent être pris au moment de l’événement, ou, en accord avec l’employeur, dans les jours qui entourent l’événement.
Ils n’entraînent pas de réduction de la rémunération mensuelle. En cas de congé pris à l’occasion de la naissance ou de l’adoption, les trois jours ouvrables peuvent être pris dans la période de quinze jours qui entourent l’événement. Attention, si l’événement a lieu pendant les congés de l'assistant(e) maternel(le), il/elle perd le bénéfice de ces jours sauf accord de l'employeur.
Ces jours de congé sont assimilés à des jours d’accueil de l’enfant pour la détermination de la durée du congé annuel.

Dans le cas où l’événement personnel obligerait le salarié à un déplacement de plus de 600 km (aller/retour), il pourrait demander à l’employeur un jour ouvrable supplémentaire pour convenance personnelle, non rémunéré.

ATTENTION : Congés pour Deuil :  c'est un congé de droit indemnisé par la CPAM de 8 jours ouvrables dans le cadre :

  • Du décès de son enfant , âgé de moins de 25 ans
  • Du décès d'une personne de moins de 25 ans à charge effective et permanente.

Ce congé entraîne donc une diminution du salaire et il faut le gérer comme un arrêt maladie pour la CPAM.

 

IMAGE